choix.jpg

Etre libre et poser un choix

"Choisir, c'est renoncer!"

A propos de l'étape décisive du choix, le père Charles Le Du, Jésuite,  explique : "La vie nous oblige, du matin au soir, à faire des choix, du plus anodin au plus important. Par exemple : aujourd’hui, je vais mettre plutôt telle chemise que telle autre; au dessert,  je prends plutôt une pomme qu’une poire; ce week-end, je resterai à la maison plutôt que d’aller à la campagne. Nous le faisons presque sans nous en apercevoir. Notre société a multiplié les propositions dans tous les domaines : en matière de connaissance, de formation, de carrières, de produits disponibles, de distractions, de déplacements, de contacts, de signes.  La plupart des choix cités précédemment sont des petits choix, souvent sans conséquence. Dans le discernement vocationnel, je suis amené à prendre des décisions plus importantes. Décider, c’est engager ma liberté. Fatalement, c’est donc affronter l’angoisse de l’inconnu : personne ne peut garantir le succès de la décision que je prends. Je n’ai pas le choix d’éviter mon choix : je dois décider."


Ce n'est jamais facile de faire le pas du choix, mais au bout d'un moment, il faut accepter de se lancer, en acceptant que choisir, c'est renoncer !